Maxi Gomez insiste sur le fait que l'esprit de Valence est fort malgré un début turbulent en 2019-20


Maxi Gomez insiste sur le fait qu'il existe un esprit fort au sein de l'équipe de Valence, malgré quelques semaines agitées à Mestalla.

La positivité de la saison dernière, lorsque Valence s'était assuré une place en Ligue des champions avant de battre Barcelone en finale de la Copa del Rey, s'est en grande partie évaporée dans les premières semaines de 2019-2020.

L’entraîneur-chef Marcelino a été limogé le mois dernier et remplacé par Albert Celades, qui a perdu son premier match 5-2 face au Barca en Liga.

Marcelino a suggéré qu’il avait perdu son travail en partie parce qu’il avait remporté la Copa, une compétition selon laquelle la hiérarchie du club était considérée comme une gêne pour se battre pour une place en Champions League.

Valence a débuté sa campagne européenne avec une victoire 1-0 à Chelsea, mais a été envoyé 3-0 à domicile contre l'Ajax cette semaine lors de la deuxième journée, ce qui signifie qu'ils n'ont remporté que l'un de leurs quatre derniers matchs toutes compétitions confondues.

Mais Gomez, qui a quitté Celta Vigo en juillet, a déclaré qu'il y avait des sentiments positifs dans le camp de la première équipe.

«La vérité est que c’est quelque chose de spécial de venir dans un club aussi grand que Valence», a déclaré Gomez, avec l’aimable autorisation de LaLiga. «Avec les fans, les gens, l’équipe et l’atmosphère qui règne ici, rien n’a pareil et, pour ma part, j’essayerai de tout donner pour le groupe.

«C’est l’essentiel. Pouvoir marquer beaucoup de buts, concourir, avoir cet esprit de combat chez les Uruguayens et le montrer sur le terrain, donner tout ce que je veux, utiliser toutes mes forces et pouvoir marquer beaucoup de buts. La vérité est que je suis très heureux et j'espère que tout cela se réalisera.

«Nous jouons en Ligue des champions. J'ai toujours rêvé de jouer en Ligue des champions. Je ne l’ai jamais fait que dans les jeux vidéo, et maintenant, je peux vivre ce rêve de pouvoir jouer en Champions League. Pouvoir tout donner pour l’équipe est l’essentiel, et pouvoir le faire à chaque match est le le meilleur de tous.

«La vérité est que nous sommes très heureux. Nous travaillons en groupe pour participer aux quatre compétitions auxquelles Valence participe. En procédant pas à pas, nous ne pensons pas gagner la Ligue des champions ou le titre. Nous préférerions procéder étape par étape. Chaque week-end est comme une finale de coupe et nous allons essayer de les gagner de toutes les manières possibles. »

Gomez a marqué 30 buts en championnat au cours de ses deux saisons avec le Celta Vigo après avoir quitté Defensor Sporting. Il était lié à l'équipe de Premier League West Ham avant de rejoindre Valence.

L’attaquant de 23 ans a déclaré que sa carrière à ce jour dépasse tout ce qu’il aurait pu espérer.

"La vérité est que je ne m'y attendais jamais", a-t-il déclaré. “Je pense qu’il est très difficile pour un joueur de l’Uruguay de venir jouer au football en Espagne. Je pense que le football uruguayen est très différent du football espagnol.

«Quand j'ai eu la chance de venir à Celta, j'ai été très reconnaissant à Celta, car ce sont eux qui ont ouvert les portes pour moi. J'étais très heureux et Dieu merci, tout a fonctionné et j'ai pu venir ici. ”

Gomez a de bons souvenirs de Celta, en particulier des buts marqués contre le Real Madrid et Barcelone.

“Contre le Real Madrid, c’était un centre de (Daniel) Wass, avec un mouvement complexe où nous avons échangé le ballon et où il l’a centré pour moi, j’ai eu ma tête dessus et, grâce à Dieu, j’ai réussi à le placer à l'intérieur poster. Pour être honnête, c'était un objectif formidable », a-t-il déclaré.

“Contre Barcelone, je me suis rendu 2-2 au Camp Nou, et la vérité est que tirer contre Barcelone sur leur propre terrain n'est pas facile. Le but était un mouvement de Iago Aspas, qui est vraiment un joueur fantastique. Il prend (Samuel) Umtiti, qui a un problème aux ischio-jambiers, Aspas le fait seul et me le coupe et je le mets au deuxième poteau. C’était aussi un très beau but et je suis très reconnaissant. ”